Situation de violence
URGENCE
Préparez-vous à quitter
Services en hébergement

La violence conjugale se rencontre dans toutes les classes de la société et à tous les âges. La Maison La Montée travaille avec une approche globale et l’intervention est adaptée aux réalités des victimes.

Pour certaines victimes de violence conjugale, il peut être difficile de faire confiance. Le secret, la honte, la peur des représailles, la peur d’être jugée, l’ambivalence envers la relation, la peur de perdre ses enfants, le sentiment de trahison par rapport au conjoint ou la culpabilité sont tous des motifs qui l’amènent à cacher leur souffrance.

La relation d’aide s’élabore petit à petit en misant sur l’empathie et l’écoute. Les victimes ont à découvrir leur pouvoir d’agir et à se réapproprier le contrôle de leurs choix personnels et de leur vie.

Au départ, les femmes et les enfants viennent en hébergement pour chercher une sécurité et c’est ce que La Maison La Montée leur offre :

  • Accueil, écoute et référence 24h/7jours;
  • Séjour variable selon les besoins;
  • Accompagnement et support;
  • Consultation avec des professionnelles;
  • Intervention individuelle et de groupe;
  • Bibliothèque avec accès à internet;
  • Salle de conditionnement physique;
  • Salle de jeux;
  • Intervention jeunesse;
  • Alimentation équilibrée (selon le Guide alimentaire canadien);
  • Activités de groupe.

Toutes les semaines, des rencontres de groupe sont offertes aux femmes durant leur séjour en maison d’hébergement sur différents thèmes qui sont élaborés selon les besoins des femmes. Aussi, nous avons une rencontre clinique hebdomadaire avec les intervenantes.

L’accompagnement avec les femmes dans les démarches juridiques (plaintes, cour et avocats) se fait régulièrement. Tous nos services sont gratuits et respectent nos valeurs.

L’intervenante de fin de semaine doit faire face à diverses crises en milieu d’hébergement :

  • Le retour des enfants de chez leur père le dimanche soir;
  • L’anxiété que le départ volontaire d’une femme crée chez les autres hébergés, autant pour les femmes que pour les enfants;
  • Le harcèlement de certains conjoints crée des réactions anxiogènes pour les femmes et de l’incompréhension pour les enfants;
  • Et plusieurs autres…

Ces exemples sont un petit échantillon de différents types de crises qui peuvent être possibles en maison d’hébergement. Lorsque ces situations ont lieu, la travailleuse doit connaître les différentes étapes de la crise et les moyens à utiliser afin de la désamorcer.

Activités pour femmes et enfants : Fêtes de Noël, St-Valentin, Pâques, Fête des Mères, Halloween, ateliers de poterie et de bijoux. Des sorties ont lieux à la cabane à sucre, aux quilles, au cinéma, au Domaine Forget ainsi qu’à la Journée des femmes.